Suicide d’une directrice d’école dans le département de la Seine

Saint Denis 


30 Septembre 2019 Publié par SNUDI FO 95

 

Suicide de notre collègue Christine, directrice à Pantin :

consternation, sidération et colère ! Communiqué intersyndical départemental : actions du 3 octobre.


Vous trouverez en pièces jointes le communiqué intersyndical du Val d'Oise suite au suicide de Christine RENON, directrice à Pantin (93) ainsi que le courrier de Christine écrit le jour de sa mort.
Alors que l'on ne peut être que choqué par l'absence de communication du Ministre à destination des enseignants à propos du suicide de Christine Renon, c'est un "moment de recueillement" (auxquels sont censés participer enseignants et élèves) qu'il faudrait organiser ce lundi 30 septembre à 15h en hommage à J.Chirac, ancien président de la république...
Le suicide de Christine Renon, après celui de Jean Willot, met en évidence que, ce que nous vivons en tant que directeurs, adjoints ou AESH est insupportable. Cela ne peut plus continuer ainsi ! Dans sa lettre, Christine a dénoncé les conditions de travail excécrables qui se généralisent et ce sont bien celles-ci qui l'ont fait craquer.
La hiérarchie de l'Education nationale a les clés pour que cesse cette situation, à commencer par assurer une protection inconditionnelle aux personnels des écoles.

La surcharge de travail de la direction d'école doit cesser : STOP au harcèlement et pressions pour répondre aux mails, enquêtes, tableaux à remplir toujours plus nombreux, RETOUR des aides administratives dans les écoles, AUGMENTATION du volume de décharges pour tous...
Et, au nom de l'inclusion systématique, combien d'élèves en situation de handicap accueillis dans les écoles dans des conditions innommables alors qu'ils devraient béneficier d'une orientation et structure adaptée ??

Jeudi 3 octobre prochain, un CHSCT extraordinaire a été convoqué à la DSDEN de Bobigny. C'est également le jour des obsèques de Christine. Un préavis de grève est déposé pour les collègues souhaitant être grévistes. Dans le Val d'Oise, plusieurs rassemblements sont prévus sur le temps de midi (voir ci-dessous).

 Non, nous n'acceptons plus cette situation. Rassemblons-nous et mobilisons-nous !

 

 

 

        La lettre de Christine RENON

 

 

- Le communiqué de la FNEC FP FO du Val d'Oise

Pin It